Preview de jeu

Civilization V : Gods and Kings

Civilization V : Gods and Kings

FaceBook Twitter
Envoyer

La série des Civilization nous a toujours abreuvés d'épisodes tous plus réussis les uns que les autres, alors quand le cinquième épisode accueille son premier add-on d'importance, on est impatient d'y toucher. Par chance, 2K Games a pensé à nous et nous avons pu toucher à une version bêta de cette extension, nos impressions.

Civilization V : Gods and Kings - 6 Civilization V : Gods and Kings - 5 Civilization V : Gods and Kings - 4
Civilization V : Gods and Kings - 3 Civilization V : Gods and Kings - 1


Le nom de Gods and Kings risque de vous avoir mis la puce à l'oreille, l'extension vous propose bel et bien de mettre en place des interactions avec différentes religions.
Alors, d'abord revenons à ce qui fait l'essence même de cette série, Gods and Kings ne change rien au rendu en soi, le système se base toujours sur de la stratégie au tour par tour sur une carte où le brouillard de guerre devra être levé grâce à votre exploration.
Le rendu graphique ne bouge pas vraiment mais le tout étant déjà très bien fait pour le genre gestion-stratégie, nous n'avons pas de critique réelle à formuler.

Les véritables ajouts et améliorations interviennent dans le gameplay, nous avons maintenant une place prépondérante prise par la religion dans le développement de votre civilisation et cela se traduit par plusieurs ajouts.
En premier lieu, dès le début de votre partie, vous aurez un topo sur la religion choisie, mais l'importance de la religion ne se limite pas à un seul choix, elle dépendra de tout un tas de choix qui constitueront votre religion. Vous devez alors chercher à la diffuser ou non selon votre objectif.
L'intégration d'un arbre des talents des « doctrines » permet de personnaliser l'orientation identitaire de votre population.
Vous avez le choix entre onze religions parmi lesquelles le Bouddhisme, le Christianisme, l'Islam, la Taoïsme ou encore le Confucianisme. Pas de panique, si ces noms ne vous plaisent pas, vous pouvez renommer chacune des religions. La réapparition des religions dans la série s'accompagne de l'arrivée des prophètes et autres inquisiteurs qui permettent une diffusion de votre religion plus rapide.
A la manière de ce qui a pu se passer dans la réalité, la religion aura un impact maximal à un certain moment de l'histoire avant de voir son influence baisser dans les relations internationales à partir de l'époque moderne.
Après le gros morceau que représente le côté religieux de cette extension, il est à noter que plusieurs petits ajouts vont être de la partie.

En premier lieu, le système d'espionnage va revenir et sera au cœur du gameplay, car avec lui, vous détenez un pouvoir potentiellement immense. Il permet de faciliter l'invasion d'une civilisation ou cité-état ennemie, de voler des technologies ou déstabiliser le système électoral de vos ennemis. La différence notable est que ces espions ne peuvent pas être formés par les civilisations, mais sont accordés à partir d'un certain nombre de tour, à compter de la Renaissance. Si vous perdez un espion, vous devrez attendre quelques tours pour qu'un nouveau arrive, en tant que novice (donc au niveau le plus bas).
Avec de nouveaux bâtiments, de nouvelles unités, neuf nouvelles civilisations et des merveilles inédites, le soft se permet également d'étoffer son mode solo avec de nouveaux scénarios (notamment la chute de l'Empire Romain) et un système de batailles navales mieux conçu.
En bref, cette première extension du très bon Civilization V promet d'être d'excellente qualité, à confirmer lors de la sortie du titre dans quelques jours.

Commentaires Les derniers commentaires
  • Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez le premier à laisser votre commentaire !
Ajouter un commentaire

Envoyer


publicité

Infos Jeu

Civilization V : Gods and Kings

Civilization V : Gods and Kings

8 / 10
  • Acheter sur Fnac.com
    En occasion à 7.49€

[articles disponibles]

[médias disponibles]