Evénement PC - E3 2013 - Wolfenstein The New Order : Nos impressions

E3 2013 - Wolfenstein The New Order : Nos impressions

E3 2013 - Wolfenstein The New Order : Nos impressions

Avec un premier jeu sorti en 1992, Wolfenstein est une des licences les plus anciennes du FPS. Elle nous a habitués à botter des nazis à la pelle et ce nouvel épisode ne dérogera pas à la règle. Alors que les précédents volets se déroulaient dans une version parallèle de la seconde guerre mondiale, Wolfenstein : The New Order se déroule bien plus tard. Nous avons eu l'occasion d'y jouer durant l'E3 2013.

Aujourd’hui, nous (ré)écrivons l’histoire

1960. L’Allemagne nazie a conquis l’Europe. Inutile de rouvrir vos livres d’histoire, nous sommes dans une uchronie. Vous incarnezWilliam « B.J. »Blazkowicz, fraîchement sorti d’un coma de 14 ans, vous n’avez pas vu les nazis prendre le pouvoir. On ne sait donc pas pour le moment quel est l’état de la résistance, si Hitler est toujours là, comment les nazis ont réussi à remporter la Seconde Guerre Mondiale, ni même comment Blazkowicz est tombé dans le coma.

La présentation du jeu a commencé par une séquence que nous connaissions. Il s'agit de la séquence où vous êtes infiltré dans un train et où  Frau Engel vous fait passer un test pour savoir si vous êtes un véritable aryen, sous le regard amusé de Bubi, son éphèbe objet sexuel (« psycho sexual boytoy » pour citer les développeurs).

Après cette rediffusion, on découvre une séquence de tir sur le pont de Gibraltar à moitié effondré. Il y a visiblement eu accident de train, mais il ne s'agit pas du même, puisqu'elle se situe environ 3 heures après le début du jeu et la séquence précédente. Ce passage de la démonstration nous montre surtout que l'effet couloir menace Wolfenstein : The New Order. Le gameplay nerveux à l'ancienne excuse difficilement un tel choix de game design. On se cache, on tir, on passe aux ennemis suivants et de temps en temps, on découpe un grillage au laser. Fin de la démonstration.

Feuer frei 

Après être sorti de la salle de présentation, des consoles nous attendent sur le stand pour essayer Wolfenstein : The New Order avec une séquence dans un musée. Une fois au contrôle, on retrouve effectivement les promesses de gameplay : on collectionne les armes, on récupère des boucliers et on dézingue du nazi. Notons d'ailleurs qu'il est possible d'utiliser deux armes simultanément. Durant les fusillades, on se planque derrière les murets et on tire, le tout se fait de manière très dynamique, les combats ne sont donc pas "planplan". Il y a peu d'événements scriptés dans les couloirs germaniques, mais on manque de liberté pour se déplacer, les salles s'enchaînent. Points positifs, l'IA semble avoir été améliorée depuis la dernière présentation, dont les retours parlaient d'ennemis-poteaux. Cette fois-ci, les ennemis font l'effort de vous contourner pour vous débusquer. La maniabilité est également exemplaire. Enfin, d'un point de vue graphique, le jeu se laisse regarder et les effets de particules, notamment les fumées, sont plutôt classes.

Wolfenstein : The New Order - 9Wolfenstein : The New Order - 8Wolfenstein : The New Order - 11Wolfenstein : The New Order - 13

Wolfenstein : The New Order nous laisse sur un sentiment mitigé, son gameplay est encourageant, notamment au niveau de la prise en main facile et de fusillades nerveuses... Mais des couloirs très présents nous donnent une impression que le game design sera paresseux et cela nous inquiète un peu.


dossier réalisé par
Commentaires Les derniers commentaires
  • Avatar
    Sandrine75
    le 20 janvier 2016 à 11h32


    Je félicite beaucoup toutes les personnes qui veille au bon déroulement de ce forum. [url=http://www.rose-voyance.com]voyance par mail[/url] ; [url=http://www.voyance-conseil.eu]voyance mail gratuite[/url]
Ajouter un commentaire