Evénement PC - E3 2013 - The Witcher 3 Traque Sauvage : premier contact

E3 2013 - The Witcher 3 Traque Sauvage : premier contact

E3 2013 - The Witcher 3 Traque Sauvage : premier contact

"Overbooké", c'est le terme utilisé par les PR Manager de CD Projekt quand nous avons demandé à participer à une présentation de The Witcher 3 : Traque Sauvage. C'est dire le "hype" qu'il y a autour de ce RPG. Les médias se pressent pour le voir... Et après la présentation, il semblerait que The Witcher 3 mérite amplement l'attention des projecteurs.

"Ni un chevalier en armure brillante, ni un mercenaire classique" 

La saga The Witcher était un livre de l'auteur polonais Andrzej Sapkowski avant de devenir un jeu vidéo. Il raconte les aventures de Geralt de Riv, un "mutant" faisant partie des Sorceleurs (Witchers) et passé maître dans la chasse aux monstres. Malgré ce carcan, Geralt de Riv  est toujours resté relativement libre dans les jeux The Witcher. Par exemple, il n'est pas possible de massacrer d'innocents, car cela ne correspond pas à la philosophie de Geralt. En revanche, le joueur peut choisir pour qui prendre parti durant une guerre ou choisir d'aider ou non un village... La liberté laissée aux joueurs dans The Witcher 3 : Traque Sauvage promet d'honorer ses ancêtres, d'autant plus qu'il est cette fois-ci en monde ouvert et que les décisions prises dans les volets précédents auront une influence sur l'histoire de The Witcher 3 : Traque Sauvage.

Cette dernière se situe en toute logique après The Witcher 2 : Assassins of Kings, alors que les Royaumes du Nord sont ravagés par la guerre lancée par l'Empire de Nilfgaard. Une autre force est présente : la Chasse Sauvage elle-même. Il s'agit des morts-vivants qui ont enlevé le Grand Amour de Geralt de Riv et qu'il poursuit depuis. On distingue donc déjà deux types d'intrigues : l'intrigue principale et personnelle de Geralt, ainsi que l'intrigue géopolitique... En effet, un puissant sorceleur ne manquera pas d'être sollicité. La quête principale seule devrait nous occuper une cinquantaine d'heures, à celle-ci viendra s'adjoindre les quêtes géopolitiques et secondaires (comme défendre un village contre des bandits). En tout, CD Projekt table sur une centaine d'heures pour tout faire et nous rappelle que pour eux, "l'histoire est la partie plus importante partie du jeu".

Chasse au monstre 

La démonstration de gameplay à laquelle nous avons assisté était située à un moment relativement avancé du jeu : toujours sur les traces de la Chasse Sauvage, Geralt part à la recherche d'un témoin dont le village a été ravagé par cette dernière. C'est l'occasion de découvrir l'une des 7 îles de cet univers qu'on nous promet gigantesque. Les développeurs parlent d'un monde 20 % plus vaste que celui de Skyrim. L'île sur laquelle évoluait Geralt était plus grande que le monde de The Witcher 2 : Assassins of Kings (qui était toutefois fermé).

Après un court déplacement en bateau (dont les mouvements paraissent encore assez peu naturel), le démonstrateur utilise le déplacement rapide pour se rendre sur une plage, plus proche de l'habitation du témoin. Bien entendu, il faut avoir déjà visité le lieu auparavant pour pouvoir utiliser le déplacement rapide. Après avoir sifflé son cheval pour l'invoquer, Geralt commence à galoper dans les steppes locales. Les décors sont vastes et vivants, les troupeaux de gibier s'écartent du chemin de Geralt, le vent souffle et courbe les hautes herbes,... Mais il n'y a pas que la météo qui retiendra notre attention. Marek Ziemak, producteur, nous explique que des points d'intérêts sont éparpillés un peu partout sur la carte et le but des équipes de CD Projekt est de nous donner un maximum d'opportunité de nous éloigner de notre quête (si on le désire). Par exemple, on sauve une ferme isolée d'un groupe de bandit ou encore, on se dirige vers des ruines qu'on peut apercevoir sur notre chemin, peut-être contiennent-elles un objet magique?

The Witcher 3 - 19The Witcher 3 - 21The Witcher 3 - 20

Mauvaise pioche. Un camp avait été établi par des voyageurs, on peut le deviner au feu de camp encore allumé et aux cadavres en train d'être dévoré par un gros monstre quadrupède et cornu. Lorsque celui-ci nous aperçoit, il nous charge... Après une esquive, le sorceleur essaie de l'attirer en dehors des ruines pour bénéficier de plus d'espace. Une fois dehors, Geralt dispose de plus de place pour tourner autour du monstre, mais celui-ci a aussi une botte secrète : il peut plonger les environs dans les ténèbres et s'y cacher pour nous charger ensuite. La faible lueur de ses yeux permet toutefois de le localiser et de se protéger. Après quelques passes d'arme et de lancement du sort Ignis (le seul que nous apercevrons durant toute la démo), le monstre finit par utiliser les ténèbres pour fuir. À ce moment-là, deux choix s'offrent à vous : continuer votre chemin ou traquer la bête à l'aide de votre sens de sorceleur (une nouveauté présentée plus tard).

Ici, le joueur décide de continuer la quête, il abandonne donc sa proie et continue son chemin vers le village où se trouve son témoin. Une fois celui-ci trouvé, il nous indique la direction qu'a prise la Chasse Sauvage... Mais un autre villageois intervient et interrompt la conversation : "Vite, viens, ton frère a été tué !" Décidément malchanceux, le témoin accourt, accompagné de Geralt. La victime est enserrée dans des branches, les anciens du village croient à un esprit de la forêt, mais le pragmatisme du sorceleur s'interpose dans la conversation : il s'agit d'un monstre et il peut être chassé... Contre une certaine somme d'or. À nouveau, la quête est optionnelle, mais vient s'insérer tout naturellement dans la quête principale de Geralt, le joueur est libre de la suivre ou non. Ici, le joueur accepte.

S'en suit alors le début d'une traque de monstre. Grâce à son sens de sorceleur évoqué plus haut, Geralt est capable de repérer dans la forêt tous les éléments anormaux (ils apparaissent en surbrillance rouge) : des carcasses, des traces de griffes démesurées, etc. Très vite, il en vient à la conclusion qu'un Lashen est dans les parages. En regardant le bestiaire du jeu, on découvre les caractéristiques du monstre (ses habitudes, ses points forts, ses faiblesses, etc.) et notamment une particularité : il marque une cible. Tant que celle-ci est à proximité, il renaîtra. Geralt utilise à nouveau son sens de sorceleur dans le village pour retrouver la cible... Il s'agit d'une jeune femme innocente. Lorsqu'ils apprennent cela, les villageois annoncent qu'ils vont s'en occuper.

L'autre particularité du Lashen est de marquer son territoire avec des totems. Sentant le danger, le Lashen manipulera aussi bien la flore que la faune pour empêcher Geralt d'approcher des totems. Une fois les trois totems détruits, Geralt fini par retrouver le monstre en suivant ses cris, comme le suggère le très utile bestiaire. S'en suit alors un combat costaud où il faut savoir faire preuve de réactivité pour ne pas finir tué. Marek Ziemak en a profité pour signaler que ce monstre n'était que l'un des 80 disponibles dans le jeu et qu'il ne s'agit pas d'un boss... Ce n'était peut-être pas un boss, mais le combat nous a paru assez corsé !

En revenant au village avec son trophée, Geralt découvre que la solution choisie par les villageois pour empêcher la créature de renaître a été de tuer la victime marquée... Le monde de The Witcher 3 : Traque Sauvage sera mature, comme pour les autres jeux, ni noir, ni blanc. Juste de grandes nuances de gris dans lesquelles Geralt de Riv aura l'occasion de privé qu'il n'est pas un chevalier de conte de fée. Les dilemmes moraux seront très présents dans le jeu.

The Witcher 3 - 25The Witcher 3 - 24The Witcher 3 - 26

Un monde ensorcelant 

La démonstration était faite sur une version pré-alpha du jeu, mais les bugs étaient déjà rares et les graphismes intéressants. Ces derniers sont vraiment agréables, malgré l'utilisation d'un monde ouvert. Ce dernier est non seulement vivant grâce à ses habitants, mais aussi grâce aux détails de la flore et du climat. Qu'il s'agisse de l'air qui s'épaissit ou de l'écume d'une mer déchaînée, The Witcher 3 : Traque Sauvage est particulièrement convaincant. Le jeu gèrera le cycle jour/nuit et, couplé à la gestion météorologique, ce cycle influencera le gameplay. Par exemple, vous ne voudriez certainement pas affronter un loup-garou la nuit ou utiliser une barque durant une tempête...

Les animations de Geralt sont fines grâce au motion capture et cela tombe bien puisque Geralt dispose désormais de 96 séquences d'action contre 20 auparavant. Les visages bénéficient de plus de "bones" (os), ce qui permet d'affiner leurs expressions. Bref, tout dans le Red Engine 3 est conçu pour donner un monde détaillé que CD Projekt qui est non seulement beau, mais aussi vivant et évolutif (entre autres grâce ou à cause de vos actions).

The Witcher 3 - 27The Witcher 3 - 23The Witcher 3 - 22

Pas attendu dans nos contrées avant 2014, The Witcher 3 : Traque Sauvage fait déjà forte impression par son ambiance et la liberté laissée au joueur... Et pourtant, nous n'avons pas encore pu découvrir un grand nombre de choses comme le système d'artisanat, les sorts et techniques de combat avancés, les répercussions scénaristiques des décisions et le reste !



dossier réalisé par
Commentaires Les derniers commentaires
  • Avatar
    Sandrine75
    le 22 décembre 2015 à 12h22


    Je te félicite pour tout le travail que tu fais et pour toute la connaissance que tu as ! Merci aussi pour tes encouragements. [url=http://www.voyance-gratuite-mail.eu]voyance gratuite mail[/url] ; [url=http://du-sexe-gay.com]telephone gay[/url]
Ajouter un commentaire